SI LES HOMMES ÉTAIENT DES FEMMES : RÉFLEXIONS CHRÉTIENNES SUR LE GENRE DANS LA CRISE VIH ET SIDA

Donald E. Messeri
octobre 2008

« Si Allah avaient voulu que nous [les femmes] posions des questions, il nous
aurait faites hommes. » C’est par cette déclaration choquante que s’ouvre le film Rendez- 1
vous à Brick Lane adapté du roman éponyme de Monica Ali . Une jeune fille bangladeshi, Nazreen, est réduite au silence, interdite de questions sur la vie et la mort ; on lui dit au contraire d’apprendre à accepter son destin de femme dans le monde actuel.
Est-ce un destin inévitable ou la volonté de Dieu, que partout sur la terre les femmes souffrent de la plus grande stigmatisation et discrimination à l’égard du VIH et du sida ? Pays après pays, les femmes se voient refuser les droits les plus fondamentaux, être rendues responsables de la pandémie et ne connaître que des soins médicaux très insuffisants.

Est-ce le destin ou la volonté divine que des femmes soient considérées comme des citoyens de deuxième classe pas seulement dans la société, mais au sein de leur communauté religieuse ?